21 septembre 2012

La branche luxembourgeoise des Lannoy

En 1617, le comte Claude de Lannoy (1578-1643) épouse en seconde noces la baronne Claudine d'Eltz, dame de Clervaux. Il est le fils cadet du comte Jacques de Lannoy et de Suzanne de Noyelles (les grands-parents à la 11ème génération de la comtesse Stéphanie), il est par ailleurs comte de la Motterie, chevalier de la Toison d'Or, gouverneur de Namur et Maestricht ainsi que mestre de camp général (position avant tout honorifique au sein de l'armée) de l'armée des Pays-Bas espagnols.

Photo : Clervaux.lu
Le couple donne naissance à un fils prénommé Adrien. Avec lui voit le jour la branche des Lannoy-Clervaux, à la fois comtes de Lannoy et barons de Clervaux. Cette branche établie dès 1631 dans la seigneurie de près de 700 hectares de Clervaux sera jusqu'à la moitié du XIXème siècle l'une des plus importants familles nobles luxembourgeoises.

Outre la seigneurie de Clervaux qui comprend son château construit dans la première moitié du XVIIème siècle, ils deviendront peu à peu les propriétaires de domaines ou châteaux à Hamm, La Neuville (nord de la France), Assenois (aujourd'hui en province belge du Luxembourg), Bolland et Julémont, ces deux-derniers situés dans la province de Liège en Belgique.

En 1854, le chef de la branche de Lannoy-Clervaux, le comte Adrien décède sans enfants, mais en instituant son épouse, née Aldegonde de Tornaco, comme héritière universelle. Un cousin germain, le comte Napoléon de Lannoy-Clervaux et prince de Rheina-Wolbeck, a intenté un procès mais il a été débouté. L'ensemble des possessions et du patrimoine de la branche luxembourgeoise des Lannoy est donc passée à la famille de Tornaco.

Le hasard fait parfois bien les choses. L'un des prénoms de baptême de la comtesse Stéphanie est celui de Claudine, en lien avec sa marraine, née comtesse Claude d'Ursel. Mais il s'agit aussi des noms de ces aïeuls qui unirent la famille de Lannoy au Luxembourg, le pays qui déjà dans moins d'un mois sera le sien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire