4 avril 2012

La reine Louise-Marie en philatélie

La première fois que la reine Louise-Marie est apparue en philatélie, ce fut en 1962, dans une série de timbres représentant les cinq souveraines, vendue au profit de la lutte contre la tuberculose. Un seul timbre devait, comme pour chaque reine, la représenter selon une gravure réalisée par Charles Leclercqz mais une erreur a été décelée après son impression : son monogramme a été inversé ("ML" au lieu de "LM"). Cette inadvertance a été réparée par l'émission d'un second timbre cette fois-ci pourvu d'un "L" stylisée en guise de monogramme. 



A l'occasion du 150ème anniversaire de l'indépendance belge, une série de timbres illustrant les cinq couples royaux a été émise en 1980. Dessiné par Thierry Bosquet, ce timbre contient deux médaillons entouré d'arabesques. 


Dans le cadre de la promotion de la philatélie, des dessins représentant des roses, issus de deux ouvrages de Pierre-Joseph Redouté, Soixante roses pour une Reine et Monographie des Roses, ont illustrés plusieurs timbres de 1988 à 1990. Redouté a un temps donné de cours à la princesse d'Orléans. Chaque année, un bloc rendant hommage à la première Reine des Belges, dessinée par Anne Velghe, a été émis associé à une sorte de roses :  le thé blanc soufré en 1988, l'aimé vibère en 1989 et la maria léonida en 1990. 

1988
1989
1990

De 1998 à 2001, dans le cadre de la promotion de la philatélie, des timbres ont été réalisés sur lesquels figurent les six rois et reines de Belges. Les premier et le dernier couple royaux - le roi Léopold Ier et la reine Louise-Marie ainsi que le roi Albert II et la reine Paola - ont fait d'ailleurs l'objet d'un feuillet les représentant chacun séparément à côté d'une vue du Palais de Bruxelles. Les dessins et les gravures ont été assurées par Guillaume Broux. Le feuillet avec la reine Louise-Marie a été émis en 2001. La même année, un feuillet rassemblant tout les reines a été imprimé avec des visuels semblables mais dont la valeur n'est plus surtaxée.   



6 commentaires:

  1. Bonjour Valentin,

    Les timbres-poste de l'année 1962 sont incontestablement une réussite graphique. Ces années soixante furent les dernières - à mes yeux - à proposer des spécimens de qualité.

    Ce changement de monogramme m'avait également intrigué. Jusque dans les années 1940, peut-être même un peu après (il faudrait mener une étude exhaustive) on a toujours, en Belgique, appelé la première reine "Louise" et non "Louise-Marie".

    Sa famille la désignait sans exception comme "la reine Louise" : que ce soit la reine Victoria, le roi Léopold 1er ou ses enfants et plus tard ses petits-enfants. Dans leur correspondance les enfants du Comte de Flandre évoquaient "le service pour feu la reine Louise" auquel ils assistaient chaque 11 octobre.

    Je ne sais si cette modification onomastique est volontaire (le prénom "Marie" renforçant la référence au catholicisme) ou fortuite, mais toujours est-il que progressivement "Louise-Marie" est devenu le prénom sous lequel on a désigné l'épouse de Léopold 1er.

    Paradoxalement, la seconde reine était simplement appelée par ses familiers (mais il n'y avait en fait que cinq personnes dans tout le royaume (Léopold 1er, Charlotte, Léopold II, le Comte et la Comtesse de Flandre) qui l'appelaient par son prénom et la tutoyaient) "Marie" et non "Marie-Henriette" ...

    Merci Valentin pour la qualité de ton travail.

    Damien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes commentaires toujours plaisants.

      Je ne sais pas à quel moment (ni pourquoi) le nom composé a été privilégié au simple "Louise". Dans l'ouvrage paru peu après sa mort (1850) par Alphonse Rastoul de Mongeot, elle y est dénommée Louise-Marie, et jamais Louise. Même si surement, les gens de l'époque l'appelaient moins formellement la reine Louise.

      Par ailleurs, si cela t'intéresse, le livre dont je parle est consultable en ligne : http://books.google.be/books?id=o5ZJAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

      Supprimer
    2. bonjour j'est en ma possetion les timbre dons vous parler on t'il une valeure? 0492804962 mont numero pour que vous pouver me joindre . monsieure labar yvann

      Supprimer
  2. Merci d'indiquer ce lien Valentin !

    Je suis allé tout à l'heure consulter les lettres de la première reine et on l'appelle "Louise" ... en revanche, figure-toi que j'ai lu récemment un article désignant sa soeur comme "Marie-Clémentine" !

    Bien amicalement,

    Damien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je possède les 2 timbres de la reine avec le monogramme inversée.
      Ont ils de la valeur ?
      Amicalement

      Supprimer
    2. Ces deux timbrs, y compris le monagrammé par erreur "ML", sont très courants. S'ils sont en parfait état, ils sont cotés 0,25€ chacun, qu'ils soient neufs ou oblitérés.

      Supprimer