3 octobre 2011

La Villa Royale d'Ostende

Très longtemps, la famille royale belge a honoré la côte de fréquentes villégiatures, notamment à Ostende, surnommée la « Reine des Plages ». Le roi Léopold Ier et la reine Louise-Marie louèrent à partir de 1834 une maison de maître dans la Langestraat. C'est là que la reine décéda en 1850. Elle y séjournait de plus en plus afin que l'air iodé de la mer lui fasse le plus grand bien.



Le premier roi des Belges possédait également deux petits pavillons de bois, érigés dans les dunes entre Ostende et Mariakerke. Ceux-ci ont été détruits en 1873 par son fils aîné, Léopold II, afin de faire place à une vaste structure préfabriquée en bois. Il s'agissait d'une réplique d'un chalet aperçu la même année à l'Exposition Universelle de Vienne, réalisée à partir des plans de l'architecte britannique W.J. Green. En 1876, un second pavillon a été construit, en briques, destiné à la reine Marie-Henriette qui préféra cependant la ville de Spa, dans les Ardennes, pour se ressourcer. Dans le tourbillon de ces nombreuses réalisations architecturales, le roi surnommé « le Bâtisseur » songea à faire de ce qui était alors appelé le Chalet royal un second palais royal en face de la mer. En 1905, il fit d'ailleurs construire, sur les plans du français Charles Girault, les galeries royales (ou galeries vénitiennes) qui reliaient sur quatre cent mètres sa résidence à l'hippodrome Wellington.

Les galeries royales

A l’avènement au trône du roi Albert Ier en 1909, la côte resta une destination privilégie de la famille royale. Voici les souvenirs de la princesse Marie-José de Belgique, qui est par ailleurs née dans une villa de Mariakerke louée par ses parents en 1906, à propos du Chalet royal : « A la mi-juillet, c’était le départ pour Ostende. Le pavillon royal, cadeau de la reine Victoria à son oncle Léopold Ier, remanié par Léopold II, se composait de deux chalets reliés par deux longs couloirs vitrés à une grande rotonde centrale. Le tout fut détruit pendant la guerre de 1940. De ma fenêtre, je voyais la mer, la plage et la digue où se promenaient les badauds. Comme l’animation de cette foule me distrayait ! Ne pouvant jouer que rarement avec mes frères et n’ayant pas de petites amies, j’étais, je ne sais pourquoi, le plus souvent enfermée seule dans ma chambre. Un jour un inconnu m’envoya un râteau, une pelle et un seau. Ces cadeaux me firent tellement plaisir que, de crainte qu’on ne me les enlevât, je les cachais sous mon lit la nuit venue. J’aimais à dessiner les « malles » qui, deux fois par jour, se rendaient à Douvres » (extrait de « Albert et Elisabeth de Belgique, mes parents » paru aux éditions Plon en 1971).

Le prince Léopold (duc de Brabant), la princesse Marie-José
et le prince Charles (comte de Flandre)
 jouant sur la plage d'Ostende

La résidence ostendaise a souffert lors de la Seconde Guerre mondiale et elle fut démolie en 1953. Une nouvelle villa de briques blanchies à la chaux a été construite entre 1954 et 1957, confiée à l'architecte Antoine Dujardyn. Située sur la Koningstraat, elle comprenait vingt chambres, seize salle de bains, un salon, une salle à manger, une salle de banquet, une grande cuisine, une piscine et un jardin avec terrasse. Les pièces les plus utilisées faisaient face à la mer, tandis que le reste était entouré d'un parc de trois hectares, le Koningpark.



Cette nouvelle villa a été inaugurée pour la première fois par la famille royale en février 1957. Mais la résidence fut peu usitée par le roi Baudouin et la reine Fabiola, préférant les vacances en Espagne. Elle sera plus volontiers occupée par les princes de Liège, Albert et Paola, ainsi que leurs enfants, même si le sud de la France et l'Italie semblaient les attirer davantage. La reine Elisabeth y fit également quelques séjours. En 1973, délaissés par la famille royale, les bâtiments ont été loués à l'hôtel Oostende Compagnie, géré par l'homme d'affaires Jean-Claude Van Biervliet. Les lieux ont ensuite fait place en 1986 à un hôtel de luxe, agrémenté du restaurant Au Vigneron, une adresse qui fut étoilée au Michelin. La famille Daue s'est vue finalement contrainte de fermer l'établissement : la Donation Royale a mis fin au bail en 2004. Celle-ci n'aurait pas apprécié l'utilisation qui était faite des lieux. Cela donna naissance à un conflit qui a été porté devant le tribunal de première instance de Bruges.



Après un abandon de l'ancienne villa royale qui a vu passé des squatteurs, a été vandalisée et même incendiée, elle a été finalement acquise par la ville d'Ostende le 23 novembre 2006 pour la somme de quatre millions d'euros. La ville l'a cédé directement en bail à l'asbl Belgsich Zeeinstituut voor Orthopedie (Institut Maritime Belge d'Orthopédie) pour une durée de soixante-cinq ans. Après d'importants travaux, les lieux ont ouvert leurs portes en tant que « Centre de revalidation oncologique Villa Royale ». Le 2 octobre 2011, la princesse Astrid a rendu visite à ce centre de revalidation où elle a jadis passé des vacances en famille. La princesse a pris connaissance du fonctionnement de ce centre. Elle a visité plusieurs espaces thérapeutiques et s'est entretenue avec des patients dans leurs chambres. La princesse Léa, veuve du prince Alexandre, était également présente. Cette-dernière avait suivi de très près les travaux. 

Même si la Donation Royale a vendu la villa royale, d'autres lieux sont encore sa propriété à Ostende : une partie de l'hippodrome, les écuries norvégiennes, les galeries royales et leur parc, l'ancien palais royal de la Langestraat (aujourd'hui un musée local) et une partie du parc Marie-Henriette. Il y a peu, la presse belge a fait état de l'achat de deux appartements haut de gamme par le roi Albert II à Ostende. D'autres lieux de la côte sont également intimement liés à l'histoire de la dynastie belge, avec pour commencer La Panne, première ville belge où le roi Léopold Ier posa son pied en 1831. D'ailleurs, bien des années plus tard, la Donation Royale a acheté symboliquement sept hectares de dunes, juste à la frontière française. C'est également à La Panne que le roi Albert Ier et la reine Elisabeth ont résidé pendant la Première Guerre mondiale, rejoints de temps à autre par leurs enfants qui avaient trouvés refuge au Royaume-Uni.

Le prince Léopold et la princesse Astrid occupèrent à partir des années 1930 une villa située à Knokke, dénommée Roemah Laoet. Le roi Léopold III l'a fréquenta encore dans les années 1940 après le décès de sa première épouse. Après avoir été un restaurant, elle est aujourd'hui incorporée à la réserve naturelle du Zwin. Aujourd'hui, c'est le prince Laurent et la princesse Claire qui apprécient particulièrement Knokke, où les parents de la princesse possèdent un appartement. Le prince Charles, régent du royaume de 1944 à 1950, une fois sa mission terminée, s'est très vite isolé dans son domaine de Raversijde, composé de petites maisons de pêcheurs, de multiples fortifications liées au Mur de l'Atlantique et d'un site médiéval, où l'on a découvert les traces d'un village remontant à plusieurs siècles. La Donation Royale est, elle, encore le propriétaire du golf de Klemskerke et du parc Léopold II à Nieuport. 

6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce reportage qui met en lumière les liens privilégiés de la famille royale avec Ostende et plus généralement la Côte belge.

    L'iconographie est exceptionnelle Valentin. Quel plaisir de lire tes sujets toujours si érudits et plaisants !

    RépondreSupprimer
  2. passionnant Valentin, comme toujours. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Des clichés que l'on voit rarement. Décidément, j'aime bien votre regard sur notre patrimoine et notre royauté !

    RépondreSupprimer
  4. Reportage passionnant, qui démontre une fois de plus l'incapacité qu'à la monarchie belge de conserver normalement un héritage, un véritable gâchis comme pour les bijoux, alors que cette partie de la Belgique doit être si agréable.

    RépondreSupprimer
  5. Du grand n'importe quoi!! faut pas confondre monarchie et donation royale!!!

    RépondreSupprimer
  6. Réponse à Anonyme : pouvez-vous expliquer plus clairement votre commentaire? Cet article concerne la Villa Royale d'Ostende qui fut utilisée à une époque par la famille royale. Et la Donation Royale a été créée par le roi Léopold II. Il n'y a donc aucune confusion...

    RépondreSupprimer